Pierre et François

 

 Recevez tous vos produits bio du terroir à Boulogne-Billancourt grâce à Bionormandie

 

                                                            

Deux frères maraîchers qui ont révolutionné le "bio"


Pierre et François sont frères, leurs parents étaient agriculteurs 
et ils se 
sont naturellement lancés dans le maraîchage

Leur père René en 1950 a
fait partie des tous premiers à se lancer
dans la carotte et l'endive "naturelles",
le choix du bio s'inscrit
donc dans l'histoire familiale de ces deux agriculteurs.

Leur exploitation compte 47 hares, tout en bio agréé depuis1962
Ils cultivent une cinquantaine de variétés de l'artichaut au poivron.

Les cultures sont réparties en 1/3 de légumes, 1/3 de céréales
et 1/3 de protéagineux (pois, fèves, pommes de terre), exploitées
en assolement.

Mais la particularité de leur exploitation c’est qu'ils la cultivent
grâce aux 
machines qu’ils ont inventées pour pouvoir travailler
sur plus de surface
en économisant du temps sans engrais
ni pesticides chimiques.
Pour cela Pierre et François possèdent un immense atelier
de soudage dans lequel ils ont stocké et récupéré toutes sortes
de bouts de métaux qui leurs servent de matériel pour construire
leurs machines.
Lorsque nous sommes venus les voir sur leur exploitation,
ils construisaient un abris pour leur moto-pompe (la pompe
acheminant l’eau de pluie du bassin de récupération jusqu'aux
goutte à goutte qui arrosent les cultures).
Ils sont 7 salariés à travailler à temps plein pour cultiver les 47hares.

« Lorsque nous avons commencé en 1962 on était au 
balbutiement du bio,
il a fallu tout inventer nous-même
parce que rien n’existait pour nous permettre de cultiver
une grande surface sans soutien chimique »


Chez eux le maraîchage est une question de recherche et de savoir-faire :

« On invente tout le temps et pour tout, on teste des choses, on se plante parfois et puis un beau jour ça marche»
 
C’est le cas pour les machines, c’est aussi le cas pour la culture : la rotation des sols, la culture sur butte, beaucoup de 
techniques qui sont couramment utilisées mais qui ne s’apprennent pas que dans les livres.

« Il y a la théorie et puis chacun tente et réinvente, il y a autant de façons de cultiver que de maraîchers »

 

Qu'est-ce qu'un fruit ou un légume bio ? 


 

   Pierre et François qui ont fait partie de ceux qui ont réclamé les contrôles 
systématiques pour garantir la qualité du label AB.
En effet cultiver
bio ce n’est pas simplement cultiver des fruits et légumes dans
un champ, c’est suivre une charte stricte et subir des contrôles annuels pour
vérifier que cette charte est bien appliquée.

Dans les années 1960 beaucoup de maraîchers vendaient encore leurs produits
en prétendant qu’ils étaient bio , c’est ce que les deux frères appellent du "faux bio"
et qui leur faisait une concurrence déloyale.

Ils rappellent cependant que le « presque bio » n’existe pas, il y a du bio agréé
d’une part et l’agriculture conventionnelle de l’autre, ce sont deux chartes différentes.

 

 

Leur citerne de récupération des eaux de pluie : économiser l'eau


 

Au bord des champs, sous les hangars, se trouve une citerne dans laquelle est récupérée toute l’eau de pluie qui tombe dans leurs gouttières. Cette citerne déverse son trop plein dans un bassin qui borde les champs de culture. La moto pompe reliée au bassin de récupération utilise ensuite l’eau pour l’arrosage des cultures. Ce système représente une économie d’environ 1000m3 d’eau par an pour les cultures en champs et au moins autant pour les cultures sous serres. Ainsi les légumes ne sont pas arrosés à l’eau chlorée, l’environnement est épargné et les maraîchers font des économies non négligeables.

 

Le désherbage : trouver une alternative aux engrais chimiques 


  

En ce qui concerne le désherbage il a fallu également
trouver des alternatives aux désherbants chimiques
traditionnels, l'exploitation des deux frères compte :
-le désherbage manuel
-les bâches sous serre.
-le désherbage mécanique
-le désherbage thermique
Le désherbage manuel : il est utilisé pour les finitions 
ou pour certaines cultures délicates.

Les bâches sous serre : Sous les serres sont disposées
des bâches avec des trous pour laisser passer les pieds
des plants, ces bâches évitent que les mauvaises herbes
ne repoussent une fois éliminées.
Seuls les plants peuvent ainsi pousser sous serre.
Le désherbage thermique : Elle consiste à brûler les 
pieds des mauvaises herbes à l’aide d’un chalumeau
juste avant que les graines de culture ne lèvent. Un seul
passage suffit, il faut cependant être assez averti pour savoir quand
procéder (cela se joue habituellement à une demie journée près), à quelle distance du sol garder la flamme et à quelle vitesse
aller pour ne pas risquer de brûler les graines des vraies cultures.  
Le désherbage mécanique : Il se fait grâce à leur bineuse automotrice.
 

 

La bineuse automotrice : la machine révolutionnaire pour désherber "bio"


 

Mais la technique préférée des frères est la bineuse automotrice. Cette machine pointue a été mise au point par François et Pierre pour désherber l’inter rang des cultures en un passage sans tasser la terre et sans la retourner trop profond afin de ne pas ramener les graines de mauvaises herbes à la surface. Cette énorme machine de plusieurs tonnes est étonnante puisque la pression exercée par chacune de ses roues n’excède pas 500 grammes par roue. Ainsi le passage d’un homme entre les rangs de culture tasse beaucoup plus la terre que le passage de la bineuse automotrice. Elle permet de désherber et resemer immédiatement derrière en un seul passage ce qui permet d'économiser 50% de carburant et limite la repousse des mauvaises herbes.

 

Les légumes produits par les frères


 

Pierre et François comptent plus d’une cinquantaine de variétés sur leurs cultures, qu’ils alternent selon les saisons par un système de rotation des sols. Ces fruits et légumes (pommes de terre bio, salades bio, carottes bio, choux bio, persil bio, tomates bio, endive bio, artichauts bio....) sont cultivés sans produits chimiques, avec une eau saine sans chlore et sont désormais livrés sur commande directement de Normandie à Boulogne-Billancourt.

                                                                                                         


 

 

 


 

 

 

 

 

Notre Recette de potage aux 7 légumes 


 

Pour 8 personnes vous aurez besoin de : 

*4 pommes de terre,

*6 carottes,

*2 poireaux,

*2 navets,

*2 oignons, 

*2 grosse tomates

+ Si possible quelques gouttes de sauce de soja, le tout bio.

Préparation : 10 mn

Cuisson : 30 mn

Temps total : 40 mn

 

 

Préparation du potage de légumes 

Note: pour préserver les vitamines des légumes il est préférable de les conserver à l'ombre et au frais, de les laver sous un mince filet d'eau et de récupérer une partie de l'eau qui a servi à la cuisson pour faire votre soupe.

 

Etape 1: lavez, épluchez et découpez les légumes en morceaux. Il suffit de couper la tomate en deux. 

Etape 2: Mettez le tout dans une casserole. Ajoutez de l'eau et de l'huile d'olive au ras des légumes. Couvrez et faites cuire à feu moyen pendant 30 minutes. 

Etape 3 : A la fin de la cuisson retirez le tout du feu, passez la soupe avec un pied mixeur, puis assaisonnez selon vos goûts.

 

Vous obtiendrez ainsi un potage bio très riche en vitamines!