Julien

 

 Recevez tous vos produits bio du terroir chez vous à Boulogne-Billancourt grâce à Bionormandie

 

 

 

L'exploitation et ses producteurs 


 

La ferme Julien est une exploitation maraîchère de10 hares. 
Elle appartient à Julien et son père. Lorsque nous nous y
sommes rendus c’est Yoann qui nous a reçus. Ce jeune
belge est responsable entièrement des 10 hectares de
terrain. C’est la première année qu’il travaille pour Julien
mais il a toujours travaillé en bio. Pour lui c’était une
évidence puisque ses parents étaient exploitants agricoles
en bio, chez eux c’est donc une conviction familiale.
C’est depuis 3 ans que Yoann s’est lancé dans le
maraîchage.

A la ferme Julien on produit du céleri rave, des oignons,
des choux, de la rhubarbe, des salades, des poireaux,
des fraises, des courges, des betteraves, des courgettes,
des tomates, des concombres, tous en bio.
La diversité des espèces cultivées à la ferme a d’ailleurs de quoi impressionner:
nous avons pu admirer les différentes cultures de tomates qui occupent un tunnel bâche de 500m2, il y avait des Paola,
des noires de Crimée, des Cornabel, des cœurs de bœuf, des Belizes, des marmandes, des Gaeris, des casanias…


 

 Pour travailler en bio, on invente ses propres machines 


   

 Parce qu’il est difficile d’entretenir des plantations de légumes en bio,
le père de Julien a lui aussi inventé une machine
pour permettre
de diminuer le travail manuel sur les cultures.
C’est donc
un immense tracteur de 18 m de large (avec une roue à chaque
extrémité) que nous avons eu la surprise de découvrir.
Cette machine multifonction permet de n’effectuer qu’un passage
là où un tracteur ordinaire en nécessiterait neuf.

Elle permet, sans tasser le sol (uniquement là où les roues se posent)
de biner, de plastifier le sol et de planter. La « plastification » du sol est
le fait d’installer des bâches sur le sol pour éviter que les mauvaises
herbes ne se développent entre les plants.

Ces bâches faites d’amidon de maïs et de fécules de pomme de terre sont entièrement biodégradables et respectueuses de l’environnement.
Cette machine est ingénieuse car pour éviter la difficulté d’avoir à déplacer une machine de 18m de long sur les différentes plantations,
les roues de la machine pivotent entièrement.
 Une autre machine vient d’être mise au point par le père de Julien pour la culture des fraises, elle permet à elle seule de planter,
plastifier et faire les buttes. C’est donc un gain de temps, de machines et de rejet de carbone considérables.

 

L' entretien des serres en bio


 

Dans les serres il existe d’autres moyens de lutter contre les mauvaises herbes et les parasites : Julien a décidé d’y introduire des « auxiliaires », et les résultats sont très concluants.

 

Dans les tunnels on peut donc voir des coccinelles qui permettent de lutter contre les pucerons, des mouches, des chrysopes et également des bourdons qui permettent la pollinisation des fruits et évitent que les fleurs ne coulent. C'est un moyen ingénieux et naturel d'éviter les insecticides qui sont mauvais pour la plante, l'environnement et la santé du consommateur.